Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 09:53

Ce mois est pour de nombreuses communes l'occasion de sensibiliser la population au dépistage du cancer du sein. de nombreuses manifestations sont organisées sous le nom général de "octobre rose".

 

Il est en effet indispensable de renforcer la communication sur le sujet du dépistage, pour lequel le Conseil général du val d'Oise a été pionnier et reste l'un des plus actifs.

Comme j'ai deja eu l'occasion de l'écrire, je regrette que les medias relatent plus facilement les polémiques, les annonces de concerts gratuits et autres festivals, les petites phrases, plutôt que ces informations d'intérêt général.

Comme Président de la commission action sociale-santé, j'ai présenté il y a quelques mois un rapport sur ce sujet du dépistage (cancer du sein et de la prostate).

J'y reviens aujourd'hui puisqu'il reste d'actualité.

 

extraits de mon intervenbtion :

 

Le Conseil général cofinance, avec la Caisse Primaire d'Assurance Maladie et l'Etat, l'association Prévention Santé en Val d'Oise (PSVO), qui coordonne les campagnes de dépistage du cancer du sein et du cancer colorectal. La nécessité de ces dispositifs est démontrée et confirmée.

On note une montée progressive et importante pour le dépistage du cancer colorectal, mais qui reste cependant inférieure a 30 %. On regrette cependant une diminution concernant le cancer du sein.Cette dernière n'est pas propre au Val d'Oise.Cela nous rappelle l'utilité de renforcer les actions de communication.

Le Conseil général du val d'Oise a été pilote et très novateur dans le domaine de la prévention. Il manifeste sa volonté de s'impliquer dans ce domaine d'intérêt général concernant la santé publique

Le Val d’Oise, Département pilote, a lancé il y a 20 ans une campagne de dépistage du cancer du sein. Il a fondé pour cela l’association Prévention et Santé en Val d’Oise (PSVO), en association avec la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. Ce dispositif a été complété plus récemment par une campagne concernant le cancer colorectal. La présentation du rapport 2011 est l'occasion d'en faire le bilan et d'evoquer les perspectives.

 

LA CAMPAGNE DE DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN

Le diagnostic précoce grâce au dépistage permet de déceler très tôt d'éventuelles anomalies, en l'absence de tout symptôme. Il permet d’améliorer la prise en charge de la maladie et d’apporter de meilleures conditions de traitement. Tous les deux ans, les femmes de 50 à 74 ans sont invitées à réaliser une mammographie par un radiologue conventionné. Les clichés sont relus par un second radiologue. Cette double lecture est un gage de qualité et de fiabilité. En 2010, dans le Val d'Oise, 84 052 femmes ont été invitées, et 35 810 ont été dépistées, soit un taux de participation de 49,6 % contre 57,5 % en 2009 permettant de détecter 168 cancers.

 

LA MISE EN PLACE DEPUIS 2008 DU DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL

La mise en place de ce dépistage est plus récent, il date de 2008 et concrne tous ls départements. Le cancer colorectal représente, par sa fréquence, le troisième cancer chez l'homme et le deuxième chez la femme. Ce dépistage est préconisé tous les deux ans chez les personnes de 50 à 74 ans. Dans le val d'Oise, en 2010, 128 859 invitations ont été envoyées, et 36 325 tests ont été réalisés (contre 30 915 en 2009 et 6 090 en 2008), soit un taux de participation de 28,5 %.

 

Afin de faire connaître et de favoriser le dépistage des cancers, l'association met en place de nombreuses actions de communication :

- articles dans la presse locale,

 - affichage dans les abribus,

 - informations aux hôpitaux, cliniques, mutuelles, communes du Val d'Oise,

- journée d'information "grand public",

- interventions auprès de femmes ne maîtrisant pas la langue française, de femmes africaines et de gens du voyage,

 - création de brochures pour les femmes étrangères et les femmes sourdes,

 - formation des médecins du travail,

- parution d'un journal à destination des professionnels,

- journée des professionnels de santé.

 

Le budget consacré à ces dispositifs est en hausse de 8 % et s’élève à 2 106 128 €. Il confirme l'implication importante du Conseil général, de la CPAM et de l'Etat. La participation de la CPAM est estimée à 769 722 € et Le Département est sollicité à hauteur de 506 379 € (un ajustement financier est fait tenant compte des subventions déjà versées).

 

Partager cet article

Published by Philippe Métézeau - dans Le Conseil général
commenter cet article

commentaires

ALIMAS 01/11/2011


(10A226A01). CE QUE CHAQUE ÉLU DEVRAIT FAIRE ! Je rebondis sur une partie de votre texte Philippe MÉTÉZEAU. Vous écrivez : «...Comme j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire, je regrette que les medias
relatent plus facilement les polémiques, les annonces de concerts gratuits et autres festivals, les petites phrases, plutôt que ces informations d'intérêt général...». Je suis tout à fait en phase
avec votre sentiment et je partage votre opinion à ce détail près, qu’il ne s’agit pas seulement des médias mais aussi des élus et particulièrement des Conseillers généraux.
À l’ère du numérique, nous devrions trouver sur Internet, davantage de présence de nos élus, dans le suivi de leurs activités en temps réel. C’est une façon et un moyen puissant de perdurer les
contacts et dialogues que nous avons eu en direct, tout au long de la campagne électorale qui a conclu à leur élection. C’est pourquoi, il est important de continuer à nous faire savoir, en temps
réel, ce que vous réalisez au travers des missions et délégations auxquelles vous êtes impliqués et pour lesquelles, ne l’oublions pas, amis contribuables, vous êtes indemnisées par nos impôts.
Elles sont multiples et variées et comme vous le dites, d’intérêt général. Les reproches permanents et les luttes partisanes sont contreproductifs(ves). Soyez en remercier, au nom du Parti Radical
auquel je suis fier d’adhérer.


Philippe Métézeau 02/11/2011


sur mes 10 derniers messages de ce blog, 3 ont été des critiques négatives et 7 d'intérêt général, positifs.
Il me semble donc que l'équilibre est assez respecté entre opposition et proposition/réalisations.
Sachez que je reçois a peu pres autant de messages m'indiquant que nous sommes trop critiques et ne faisons pas assez de propositions, et ceux qui nous disent que nouys ne sommes pas assez
méchants, et ne donnons pas assez d'argument CONTRE la Municipalité" !
Pas facile. L'important me semble d'etre honnete, plutôt spontané, franc, et pas "calculateur" en permanence.


Philippe Métézeau

Vice Président du Conseil général

Président de la Commission action sociale-santé

Conseiller municipal d'Argenteuil

Reçois sur rendez vous à demander en Mairie

courrier :Conseil général 2 avenue du Parc 95032 Cergy Pontoise cedex

Tel . 01 34 25 38 26

Qui suis-je ?

En quelques lignes, découvrez ma biographie et celle de Françoise Inghelaere ma suppléante
cliquez ici

Mes liens

 







   

Mes Articles Par Catégorie

Sur le terrain...

20130928 14254620131017 080905agora 20121110 114903-2shema geronto VOnews20131020 11462420131001 115106IGP607020130928 142951-1  alzheimerWEB CHEMIN 48722 1362474723[1]       image-copie-1    S6300017                  S6300016 

 

N'oubliez pas d'aller visiter la 66 ème exposition de l'Académie argentolienne qui se tient actuellement salle Pierre Dux, à Argenteuil.

Présents ce matin à l'inauguration, nous avons pu apprécier le talent des peintres et sculpteurs d'Argenteuil et des environs. Félicitations à ceux qui ont été primés, mais merci à tous les participants.

50 ans de la cité MONMOUSSEAU

 

 

S6300375 

 

 

 

  Invité par le président du Conseil général (et évité par le Maire), j'ai eu le plaisir d'aller fêter les 50 ans de la cité Monmousseau à Argenteuil accompagnés de quelques amis.

 

 

  Un moment sympathique et l'occasion de nombreuses rencontres, notamment avec les locataires et les gardiens.

 

S6300371 S6300363  S6300374S6300370S6300373 

 

La vidéothèque

Retrouvez toutes mes vidéos
cliquez ici